Approche

Elizabeth marie psychologie et musicothérapie.

Dépendamment du client, de ses besoins et objectifs, Elizabeth intègre des approches comportementales de première (analyse appliquée du comportement), deuxième (cognitivo-comortementale) et troisième (pleine conscience et contextuelle) vagues à ses interventions de musicothérapie.

De plus, elle utilise des stratégies de Neurologic Music Therapy (NMT) et mène des sessions d’imagerie guidée en musique. Afin d’offrir de la thérapie de qualité, efficace, et signifiante, Elizabeth puise dans ce qui est supporté par la littérature scientifique ; des stratégies éprouvées empiriquement tant en psychologie qu’en musicothérapie.

Philosophie:

La philosophie d’Elizabeth résonne en la théorie biomédicale de la musicothérapie.

"Deux principes de base afin de comprendre la théorie biomédicale de la musicothérapie:

  • La musique active de vastes regions de tissu neuronal dans le cerveau, enrôlant beaucoup plus de puissance du cerveau que n’importe quelle autre tâche.
  • La musique altère l’organisation de l’influx nerveux au niveau du cerveau, ce qui permet au cerveau de fonctionner différemment de ce qu’il ferait sans la musique.

Parce que le cerveau humain doit d’abord interpréter n’importe quel son comme étant de la ‘musique’ avant qu’il n’y ait quelqu’influence musicale qui soit et que le cerveau de chaque client doit être altéré afin que la thérapie puisse avoir lieu, le cerveau doit être la cible principale de traitement en musicothérapie.

La théorie biomédicale de la musicothérapie soutient que la musique a des effets observables sur le comportement humain dû à son influence sur les fonctions cognitives; ses effets peuvent être utilisés à des fins thérapeutiques. Il y a des voies neuronales pour les effets de la musique sur les capacités cognitives, la douleur, le traitement de l’influx musical dans les régions cervicales dédiées aux émotions, réponses physiologiques associées aux mouvements et la communication, et les influences musicales sur l’anxiété et la physiologie du stress.”

- Dale Taylor, PhD., MT-BC. In his book “Biomedical Foundations of Music as Therapy”